Uprooted

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

 yang-yi.jpg

 

 

Photographie Yang YI

Joueurs de mah-jong dans d’anciens dortoirs collectifs, Kaixian, 2007

 

En 2009, le barrage des Trois Gorges a inondé des centaines de km2 dans le centre de la Chine. Yang YI, né dans une petite ville construite sur le Fleuve Yangtsé, a vu son village natal, Kaixian, englouti par les eaux. Drame auquel le jeune photographe a consacré en 2007, sa première série, intitulée « Uprooted » (déracinés).

La fin d'un monde qui n'est pas encore là mais qui sera là demain. Et Yang YI a su exprimer cet entre-deux avec génie : dans ses images coexistent le passé, le présent et le futur.

Ses photographies prises au moyen format nous montrent un village fantomatique submergé par l'eau. Les quelques habitants, équipés de masques et de tubas, posent pour la postérité, rejouant leur vie de tous les jours. Scènes traditionnelles de petits commerçants, d'enfants, de joueurs de mah-jong, de petits vieux discutant dans la rue... comme des anges tombés du ciel ayant revêtu la forme humaine pour redonner vie à leur ville aimée.

Grâce à la retouche numérique, Yang Yi évite le côté larmoyant auquel on pourrait s'attendre pour créer un monde irréel et drôle à la fois, en même temps qu'il « date » ses photos en leur donnant les tons sépia des vieilles cartes postales.

Uprooted se veut un devoir de mémoire. Car demain, aujourd'hui c'est déjà le passé.

 

Publié dans Mai 2010

Commenter cet article