Station balnéaire

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

Vanessa-WINSHIP.jpg

 

Photographie Vanessa WINSHIP

 Tuapse, Russie, 2006

 

 « La photographie est une sorte d’illusion de la réalité, même si c’est peut-être la représentation la plus fidèle de la mémoire. Les mythes contribuent à leur donner une interprétation. »

C’est sur ce ton que Vanessa WINSHIP revendique la part de subjectivité de son travail. Pour cette photographe anglaise née en 1960, « il n’y a pas d’unique vérité mais plutôt des vérités sur le sens des histoires ». Elle attache beaucoup d’importance à la relativité des notions commune de temps, d’espace et de lieu. Elle recherche à comprendre comment s’illustrent et s’interprètent en particulier les notions de terre et d’identité.

 

J’attendais tout simplement à la gare de la station balnéaire de Tuapse pour assister à la descente du train des vacanciers. Et soudain cette jeune femme à la silhouette de mannequin débarque avec l’enfant. Je ne sais pas d’où venait le train, qui ils étaient et où ils allaient mais ils ont capté mon attention. J’aime le contraste de cette scène avec celui de cette autre facette de Tuapse qui accueille également une raffinerie de pétrole. Je trouvais intéressante l’opposition entre ces deux mondes industrie/business et les vacances. Il est de ces endroits qui dégagent une énergie et un centre d’intérêt particuliers.

 

Vanessa WINSHIP

 

Publié dans Avril 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article