Scènes de vie

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

David-Hilliard-1-.jpg

 

 

Photographie David HILLIARD

Mary Remembering, 200

 

Les photographies de David HILLIARD retracent dix ans de la vie de l’artiste. Dix ans de rencontres, d’expériences, de liens amicaux, familiaux, amoureux, de souvenirs, d’envies et de fantasmes, de questionnements ou de peurs. Un peu à la manière d’un journal intime mis en images, se concentrant sur certains passages déterminants de sa vie ou de ses relations avec ses proches, comme les liens ambigus que l’artiste entretient avec son père, symbolique pour lui de ce que l’homme peut être de plus primaire, mais également figure héroïque qui le premier l’initia à la photographie. L’aspect narratif des photographies de David HILLIARD est un aspect fondamental de son travail. Suivant le modèle de Greg Crewdson et de Philip-Lorca diCorcia, ses professeurs à Yale, le photographe s’est intéressé au dépassement de l’instant figé inhérent à tout acte photographique – à l’inverse de la technique cinématographique. En juxtaposant des fragments de scènes de vie, allant du diptyque au quadriptyque, l’artiste a voulu dépasser le sens premier qu’une photographie dégage lorsqu’elle est vue de manière individuelle. Mais plutôt que de nous donner à voir un panorama classique séquencé, aucune des photographies qui forment ses compositions ne s’imbrique totalement : les éléments se complètent et se répondent, mais les angles de vue changent, les objets sont déplacés, les figures remplacées, créant un espace flottant, une ouverture dans la compréhension de ces images qui nous est destinée, nous offrant une liberté dans le sens que nous souhaitons leur conférer. Car c’est bien un des aspects essentiels du travail de David HILLIARD : si ses photographies nous montrent des moments personnels et intimes de sa vie, dessinant peu à peu l’identité d’un homme, la juxtaposition décalée des différents éléments qui forment ces compositions élargit le sens de ces oeuvres et nous permet de nous y insérer et de nous les approprier, avec nos propres ressentis, dépassant par là même leur aspect fortement autobiographique. David HILLIARD est né en 1964, il vit et travaille à Boston.

 

Publié dans Janvier 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article