Portraits de groupe…

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

Photographie-Guy-HERSANT-travail1-1-.jpg

 

 Photographie Guy HERSANT

Portrait de groupe en France – Travail

 

 

Photographie Guy HERSANT loisirs1[1] 

Photographie Guy HERSANT

Portrait de groupe en France – Loisirs

 

(…) Les images racontent en partie le temps de leur genèse, comment le photographe a rendu son sujet disponible. L’immobilité est dynamique. Car ce que nous voyons, ce n’est pas le fait accompli de cette disponibilité des personnes à l’appareil mais le travail même de dégagement hors d’un contexte toujours là, hors des actions et des péripéties toujours possibles, imaginables. Paradoxe d’une image posée, contrôlée, mais ouverte sans prescription de lecture.

 

Pascal Mougin, septembre 2007

Photographe et enseignant-chercheur

 

(…) C’est bien ce qui nous fascine dans les images de Guy HERSANT : elles sont la preuve de la présence immédiate au monde de chacun de ses modèles. Et parce que ces instants de pose sont passés – pour nous qui les regardons – ces photographies nous renvoient à la question fondamentale : « pourquoi je vis ici et maintenant ? » Pour tempérer la folie qui menace d’exploser au visage de ceux qui la regardent, affirme Barthes, la société s’emploie à assagir la photographie en en faisant un art. Le parcours de Guy HERSANT lui aura appris à déjouer ce piège : en renonçant aux signes intentionnels de l’art, en débarrassant le portrait photographique de toute idéologie, il retrouve pour nous, dans ses portraits de groupe, l’essence de la photographie, « la lettre même du temps ».

 

Laurence Perrigault, juillet 2007

Docteur en littérature et photographe,

Ecrivaine et enseignante

 

 

(…) Grâce au rôle subtil du photographe, le groupe n’est plus ce en quoi se dissolvent les personnes, plutôt ce qui les assemble, les rend complémentaires les unes des autres. Les photographies de groupe de Guy HERSANT ne montrent pas une addition de communautés, elles font émerger l’image d’une société, au sens le plus humain du terme. Une société en laquelle ne s’est pas perdu le sens du « lien ».

 

Jean-Pierre Montier, mai 2006

Professeur à l’université Rennes 2

 

2847283816_small_1-1-.jpg

 

Après 3 ans jours pour jours de bons et loyaux services, toute l’équipe du Buffet de la Gare décide de prendre sa retraite et de fermer ? Il faut parfois savoir tirer sa révérence….

Merci à vous tous pour votre fidélité, et à très bientôt pour de nouvelles aventures….

 

L’équipe du Buffet de la Gareerectiledysf1262790968-1-.jpg

 

 

 B.jpg

Publié dans Mars 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

veronique 15/03/2012 15:41

Dommage j'aimais bien venir faire un tour sur ton site. Bon peut être que vous en faire un autre sur d'autres sujets. Bisous à tous