Méridienne verte

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

massimo vitali



Photographie Massimo VITALI

Pique nique Jardin du Luxembourg,
Paris, 14 juillet 2000

 

Le 21 juin 1667, le jour du solstice d’été, les mathématiciens de l’Académie des sciences tracent sur le sol le méridien de France en vue de l’implantation d’un futur observatoire de Paris. La mesure du méridien est achevée en 1718 par Jean Dominique Cassini, et elle sera modifiée de 1792 à 1798 pour servir de base à la détermination de la longueur du mètre en 1799. Le méridien de Paris passe par le centre de l’Observatoire de Paris et traverse la France du nord au sud, approximativement de Dunkerque à Perpignan. Il a longtemps servi de méridien d’origine pour tous les marins français, avant d’être supplanté par le méridien de Greenwich en 1884. Lors des célébrations de l’an 2000, l’architecte Paul Chemetov conçoit le projet d’une Méridienne verte, matérialisée par une plantation d’arbres sur toute la longueur du méridien de Paris, et sur laquelle est organisé un pique nique géant à l’occasion du 14 juillet 2000. Ce jour là, l’italien  Massimo VITALI a réalisé à la chambre grand format des images de la foule rassemblée dans les jardins du Luxembourg. Sur cette image, le photographe s’est placé au début de la pelouse qui se prolonge vers l’avenue de l’Observatoire, après les grilles du jardin, dans l’axe perpendiculaire à la façade nord de l’observatoire de Paris, que l’on aperçoit au loin avec sur sa gauche la coupole Arago abritant la lunette astronomique.

 

Paris en couleurs

De 1907 à nos jours

Virginie CHARDIN

 

Merci à Fred

Publié dans Mars 2010

Commenter cet article