Les apprentis fumeurs

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

Malick-SIDIBE-1976.jpg


Photographie Malick SIDIBE

Les apprentis fumeurs, 1976

 

Malick SIDIBE est né en 1936 à Soloba dans le cercle de Yanfolila. Ses études primaires le conduisent en 1952 à l'Ecole des Artisans soudanais de Bamako. Un jeune photographe français l'initie à la photographie et finit par lui confier certains travaux de reportage.

En 1962, Malick SIDIBE ouvre son propre studio dans le quartier très vivant de Bagadadji. Tout en réalisant des photographies de studio, il effectue de nombreux reportages sur les loisirs des jeunes du tout nouvel Etat malien : les soirées, les surprises-parties, les noces, les fêtes où l'on danse, où l'on exhibe ses vêtements, les bars, les clubs de jeunes où l'on écoute et danse sur les disques de pop music, rock and roll, soul music, ainsi que les sorties sur les bords du fleuve Niger. Surtout à partir de 1968, à partir du "temps des disques" (et du changement de régime). Le studio Malick, à l'angle 19 de la rue 30, attire son lot de clientèle régulière. "Le studio, ça marchait les jours de fête. Je pouvais faire trois heures de temps arrêté devant le trépied. J'avais mon petit qui était à la porte qui faisait les réceptions, qui écrivaient les noms", tout ça jusque "vers une heure, au milieu de la nuit". Les studios de quartier restent ouverts une bonne partie de la nuit, car la clientèle est plus nombreuse le soir.

 

Depuis 1994, une bonne partie de l'oeuvre de Malick SIDIBE est connue en Europe, aux USA et au Japon.

 

 

Extrait de "Etre photographe à Bamako, évolution et réalités d'un métier issu de la modernité, 1935-1995" de Erika Nimis, Centre de recherche Africaine-Université de Paris 1, sept.96.

 

 


Publié dans Janvier 2010

Commenter cet article