Ironie du sort

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

Gohar-DASHTI-1.jpg

 

 

Gohar-DASHTI-2.jpg

 

Photographie Gohar DASHTI

70X10 cm, Série « Today’s Life and War », 2008

 

Gohar DASHTI est née en 1980 à Ahwaz en Iran, vit à Téhéran.

« Je suis croyante, mais la culture, ce n’est pas que l’islam. Le gouvernement peut contrôler mon apparence. Pas mon esprit. » La génération de Gohar DASHTI hérite des traumatismes du conflit Iran Irak, qui a pris fin en 1988. Dans cette série de photographique, elle confronte la vie quotidienne de jeunes couples à l’emprise de la guerre et de la révolution, toujours présentes. « Tant d’années ont passé, mais on entend toujours parler de guerre à venir. Pourtant, la vie continue. » Non sans ironie, l’artiste crée un univers où l’avenir, dit-elle, peut être meilleur. Même en Iran.

 

Publié dans Septembre 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article