Fils et petit-fils de bergers transhumants

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

C23-_La_foule_2-2-1-.jpg

 

TOUTE L’ÉQUIPE DU BUFFET DE LA GARE

VOUS SOUHAITE SES MEILLEURS VŒUX

POUR 2012 

Photographie-Lionel-ROUX-1-.jpg

 

 

Photographie Lionel ROUX

Série Laines

 

Lionel ROUX est fils de berger et petit-fils de berger. Né en 1970 à Arles. Il apprend la photographie en suivant les transhumances avec ses oncles, puis, il parcourt le vaste territoire de la photographie comme archiviste chez Magnum. Il prend plus décisivement le chemin de la photographie après sa rencontre avec les images de Joseph Kudelka. Un matin de 1994, il part rejoindre les bergers des Pyrénées avec son appareil photo. Assez vite, de nombreux prix récompensent son travail photographique et confirment son engagement ; dès lors, il ne quittera plus les chemins de transhumance qu’il parcourt en France et dans de nombreux pays. Depuis quinze ans maintenant, il construit avec des images le récit de la passion silencieuse qui est au coeur du monde pastoral.

 

J’ai été amené à porter mon regard sur un métier qui ne sera jamais le mien. Ma démarche photographique puise ses sources dans une histoire de traits, de lignes, de limites, de traces, de liens qui constituent et balisent un territoire. Elle s’ancre aussi dans la culture ancienne, mais très fragilisée, de la civilisation pastorale. Au commencement, il y a la route où s’étire le fil des racines familiales entre Provence alpine et montagnes du Piémont. La route (ou plutôt les routes), celles de la transhumance, ce voyage qui depuis des siècles emmène deux fois l’an hommes et troupeaux par-delà les terres. Changement d’altitude pour les uns, et changement d’attitude pour mon père berger de « tirer un trait » sur cette « vie de nomade ». Cassure dans le long fil des voyages. Mon cheminement artistique mon itinérance de photographe n’a pas eu de cesse, dès lors que j’ai pris conscience de cette cassure (de cet héritage refusé) d’interroger l’épaisseur de cette culture pastorale de la transhumance, que ce soit en Europe ou en Afrique. Il ne s’agit pas d’une banale quête de racines (dont les nomades ne s’embarrassent pas), mais plutôt d’une exploration de ce qui se transforme peu à peu : la trace des trajets pastoraux, le monde des bergers.

 

Lionel ROUX

Odyssée pastorale, à la recherche des bergers de Méditerranée Editions Actes Sud, 2009

 

Publié dans Janvier 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article