Bas les masques

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick

Photographie-Charles-LIM-Survivor-Bus-Stop--.jpg

 

 

Photographie Charles LIM

Survivor Bus Stop

 

Charles LIM est né en 1976 à Singapour. En 2004, il a abandonné son métier de graphiste et de directeur artistique pour se consacrer uniquement à la photographie.

La série Survivors fait appel à Photoshop. Elle met en scène des groupes, mais, Charles LIM ne pouvant payer ses modèles, seuls deux de ses amis y figurent. À travers ce projet, il entend évoquer le sentiment de sécurité trompeur qu’instille la routine métro-boulot-dodo. Face à l’exigence constante de se conformer aux attentes du monde, on dissimule son identité derrière un masque. Mais l’artiste interroge : n’est-ce pas justement le sentiment d’exister qui se trouve ainsi supprimé ? D’ailleurs, lorsqu’on arrive à se libérer, on se retrouve immobilisé, comme les personnages de cette photo. Quant au choix de vêtir ses modèles de pyjamas, il souligne le somnambulisme ambiant, contre lequel Charles LIM cherche à nous mettre en garde.

 

PHOTOQUAI 3eme biennale des images du monde

Jusqu’ au 11 novembre 2011

sur les quais de la Seine longeant le musée du quai Branly

en accès libre 7j/7 et 24h/24, dans le jardin, en accès libre aux jours et horaires d’ouverture du musée, PHOTOQUAI complète son dispositif de mise en avant des artistes en associant des partenaires artistiques à travers la capitale : l’Ambassade d’Australie, la Galerie Baudoin Lebon, la Galerie In Camera, la Galerie Paris-Beijing, la Maison de l’Amérique latine, la Maison européenne de la photographie, le Petit Palais, la Polka Galerie et la Tour Eiffel.

 

 

Publié dans Octobre 2011

Commenter cet article