D-Day

Publié le par BERTRAND BAINSON Patrick


Commando KIEFFER

Au matin du 6 juin 1944, les 177 hommes du 1er B.F.M. Commando, unité franco-anglaise commandée par le capitaine de corvette Philippe Kieffer, furent les premiers Français libres à débarquer sur le sol de France métropolitaine en unité constituée. Ils faisaient partie du Commando n° 4 franco-britannique du colonel Dawson, de la 1st Special Service Brigade du général Lovat.

 

Dans l'opération Overlord, la brigade devait débarquer la première, précédant la 3e division d'infanterie britannique sur les plages du secteur Sword, le Commando n° 4 attaquant Ouistreham. Le 1er B.F.M. avait la dure mission de s'emparer du gros blockhaus érigé sur l'ancien casino de Riva Bella, flanqué d'un fossé antichar et hérissé de canons et de mitrailleuses, qui servait de poste de direction de tir.

 

L'épisode du “casino de Riva-Bella” est resté célèbre : l'ouvrage allemand bâti sur l'ancien casino tirait sans cesse sur les bérets verts. Le médecin-capitaine Lion, le sous-lieutenant Hubert étaient tués. Le commandant Kieffer partit chercher l'appui de blindés récemment débarqués, et revint avec un char qui réduisit au silence la position ennemie avant qu'elle ne soit nettoyée par les commandos. Vers 12h30, les survivants furent rassemblés pour rejoindre les parachutistes de la 6e Division aéroportée britannique à Bénouville. Ces unités devaient tenir deux ponts et une écluse pour empêcher les Allemands d'envoyer des renforts à l'ouest de l'Orne.

 

Dans l'après-midi, les commandos franchirent l'Orne au pont de Bénouville (”Pegasus Bridge”), pour prendre position vers 20h à Amfréville.

 

La Campagne de Normandie du Commando Kieffer dura 83 jours d'actions continues face à l'ennemi. Sur les 177 hommes ayant débarqué, 24 reviendront indemnes.

Publié dans Juin 2009

Commenter cet article